vendredi 2 novembre 2012

UNE USINE DE MEDICAMENTS AU TCHAD POUR FAIRE QUOI?

(Photo présidence du Tchad)
Le président Déby vient d'accorder une audience à la firme italienne FINASI. Au programme, la construction au Tchad d'une usine pharmaceutique. Même si pour l'instant on n'a pas une idée très claire et nette de la capacité de cette usine et des hommes qui vont la diriger, on sait que lors d'un forum mondial tenu courant 2012 à N'Djamena, le président Déby avait pris l'engagement de faire construire au Tchad une usine de produits génériques. Madame Henrica Pinetti, directrice de Finasi rassure que le projet avance bien et les premiers produits fabriqués au Tchad seront sur le marché vers la fin de l'année 2013. C'est une bonne chose de construire une usine de médicaments au Tchad, mais avant le démarrage des travaux, il serait plus judicieux de trouver des solutions au problème crucial de chômage des jeunes. Car, par manque d'emploi, les jeunes s'adonnent à l'activité clandestine de vente de faux médicaments, portant des surnoms de "Docteur Choukou" ou "Docteur Djim". Ce côté du chômage des jeunes-là, le président Déby ne voit pas, tout ce qui l'intéresse, c'est une usine de médicaments où l'on retrouvera une fois de plus les membres de sa famille en exclusivité à la comptabilité, à la direction générale, au service marketing, à la sécurité, etc., du népotisme à profusion comme on en boit chaque jour au Tchad avec les 22 ans du règne de notre Déby national.