jeudi 19 janvier 2017

BAVURE DU CAMP DE RANN CONDAMNEE PAR MSF

Mardi 17 janvier: Selon Médecins Sans Frontières, au moins 120 personnes ont été blessées et 52 sont décédées suite au bombardement du camp de déplacés de Rann par l’armée nigériane.
(Photo MSF)
“Cette attaque de grande envergure sur des personnes vulnérables qui ont déjà fui l’extrême violence est choquante et inacceptable », s’insurge Dr Jean-Clément Cabrol, directeur des opérations MSF.  « La sécurité des civils doit être respectée. Nous demandons instamment à toutes les parties de faciliter les évacuations médicales, aériennes et terrestres, pour les survivants qui ont besoin de soins urgents.»

Les équipes médicales apportent actuellement les premiers soins à 120 patients blessés dans la structure MSF de Rann. Le personnel médical et chirurgical de l’organisation basé dans la région se prépare à prendre en charge des patients. Nous faisons de notre mieux afin de recueillir plus d’informations mais la situation reste confuse. Au moment de l'attaque, les équipes de MSF étaient en train de donner des consultations médicales, de vacciner les enfants contre la rougeole et de dépister les cas de malnutrition.
MSF a commencé à travailler au Nigéria en 1971, et reste une des seules organisations toujours capable d’opérer dans certaines zones difficiles d’accès.

Vous êtes sur le blog de Djékombé François

samedi 14 janvier 2017

LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU TCHAD. CHEF DE L'ÉTAT. 

OBJET: Notre situation socio-économique
Votre Excellence,

(Me Hisseine Ngaro, photo: H. Ngaro Facebook)
Il n'est pas aisé de s'adresser à votre Excellence par la voie normale et régulière, tant les embûches sont multiples et variées, en dépit des propos très amiables de la première dame lorsqu'elle avait déclarée il y'a de celà quelques années, lors de la visite des enfants dans les jardins du Palais Présidentiel que ce lieu n'est pas un Bunker!

Ceci étant votre Excellence, la présente constitue un plaidoyer en faveur de ce peuple que vous avez la lourde tâche de diriger depuis bientôt 27 ans. 

Croyant, oui je le suis! Et je confirme que le Pouvoir

Le Docteur OUTEL BONO

« Notre Temps » n° 547 du 18 au 25 février 2014

Dimanche 26 août 1973, le Docteur OUTEL BONO quitte son appartement au 11è Arrondissement, dans le quartier de la Bastille pour se rendre à la Gare du Nord (Paris) afin d’honorer un rendez-vous. Il emprunte la rue de la Roquette où est garée sa DS 21. Il était 9h30. Au moment de démarrer, un Blanc s’approche de lui et dégaine… Deux coups de revolver retentissent avant que l’assassin, probablement un certain Léon HARDY, ne prenne la fuite à bord d’une 2 CV. Atteint de deux balles de 9 mm dans la tête, OUTEL BONO succombe sur le champ, à la fleur de l’âge. Marié et père de trois (3) enfants, il était âgé de 39 ans.

 

A N’djaména, un pavillon de l’«Hôpital Général de Référence Nationale» (HGRN) porte son nom. La rue qui jouxte le «KEMPINSKI HOTEL» côté Est à N’djaména est baptisée «Avenue Dr OUTEL BONO». En janvier 2011, je reçus des mains du Président de la République du Tchad, un témoignage en son honneur composé d’un Trophée du Cinquantenaire et d’une attestation le citant parmi les 50 nominés ayant rendu des services mémorables à la Nation tchadienne. En France,

INTERDICTION DES ACTIVITÉS DE MECI: DOBIAN REPOND

MOUVEMENT POUR L’EVEIL CITOYEN (MECI)

REACTION DU MECI A L’INTERDICTION DE SES ACTIVITES PAR LE GOUVERNEMENT.

I-                  INTRODUCTION

M. DOBIAN ASSINGAR (Photo: Djek.fr)
Suite à la création du Mouvement pour l’Eveil Citoyen (MECI), le 29 décembre 2016, le régime MPS au pouvoir et ses thuriféraires ainsi que le gouvernement tchadien ont entrepris de pousser des cris d’orfraie, dénonçant, sans aucune preuve et avec beaucoup de confusion, des connexions fictives avec la rébellion armée. Ainsi, à la suite du Secrétaire Général du MPS et de son porte-parole, appelant le gouvernement à prendre ses responsabilités, ainsi que le Coordonnateur de la Plateforme, TOUCHE PAS A MES ACQUIS (l’autre société civile porte parole du gouvernement), qui a tenu une conférence de presse dans un hôtel huppé de la place pour exprimer ses récriminations, le Ministre de l’Administration du Territoire a fait, le vendredi 6 janvier 2017, une communication interdisant les activités du MECI. Il est de bon aloi de rappeler que le même gouvernement avait annoncé, il y’a peu, l’inexistence des rébellions armées au Tchad.
Ces accusations infondées qui n’ont pour seul but de casser le Mouvement citoyen MECI, traduisent la réaction épidermique d’un régime aux abois, si

mercredi 11 janvier 2017

LES CAVERNES DE ALI BABA

(Caman Bédaou Oumar, Photo: Djek.fr)
Le gouvernement a, depuis 2015, adopté une série de mesures pour sortir de la crise financière dans laquelle est plongé le Tchad depuis 2014. Les discours des dirigeants et autres politiciens pointent du doigt la chute du prix du baril, les malfaiteurs et autres ″anarco-profito-situationnistes″qui se sont accommodés depuis belle lurette dans les détournements à ciel ouvert, des biens publics. Mais la vérité est comme l’écume d’un fleuve ; elle revient toujours à la surface.
L’enquête planétaire appelée ″Panama Papers″ réalisée par 107 médias ayant mobilisé 378 journalistes pour analyser 11,5 millions de documents électroniques dérobés à Mossack Fonseka, un Cabinet d’avocats panaméen en Amérique Centrale, a été révélée le 4 avril 2016. Un sacré coup de pied dans la fourmilière ! Des dizaines de dirigeants politiques, d’industriels et des vedettes du sport, dont de nombreux Africains, dissimulaient leur argent dans 214.000 sociétés offshore créées à la demande

dimanche 9 octobre 2016

Madame Hinda, parlez à votre mari !

(Hinda Déby Itno, photo TchadHanana)
Enseignants, élèves, étudiants et fonctionnaires en grève, hôpitaux fermés, marchés au ralenti, la paralysie du pays est là, évidente et on ne voit pas le bout du tunnel. Syndicats et enseignants se rejettent la responsabilité de la crise. Si le président Idriss Déby par la faute de qui cette crise est arrivée n'écoute ni ses conseillers ni ses ministres, il peut néanmoins écouter sa femme. C'est pourquoi je demande à la Première Dame de donner un peu de conseils à son mari, parce que comme mère, elle a aussi des enfants, même s'ils ne fréquent pas et ne sont pas forcément soignés dans des hôpitaux tchadiens. Les femmes enceintes et les bébés qui meurent par milliers comme des mouches dans des centres de santé sont des êtres humains et non des animaux. C'est le devoir du pouvoir public d'assurer santé, éducation, protection à tous. Quand on insiste qu'on a gagné les élections et prêt à briguer un cinquième mandat, on doit avoir les moyens de sa politique et non pratiquer la politique de l'autruche qui enfonce sa tête dans le sable et croit se cacher. Tu es président, d'accord, mais paie tes fonctionnaires !!!

Vous êtes sur le blog de Djékombé François