vendredi 2 novembre 2012

LE PRESIDENT DU NIGER AUX FAMILLES DES KIDNAPPES

« C’est pour vous témoigner la solidarité de l’état suite à l’enlèvement de vos proches. C’est une épreuve pour le pays et l’ensemble du peuple Nigérien. Le gouvernement met les moyens pour sécuriser la population mais malgré ces moyens nous ne sommes pas à l’abri . c’est le cas par exemple du 11 septembre aux états unis. Ce choc sécuritaire fait suite à la crise libyenne. En dépit des moyens il peut arriver. Toutes les dispositions et nos forces sont mobilisées, nous gardons l’espoir de les retrouver sain et sauf, le gouvernement est avec vous et nous sommes conscients de la gravité. Nous avons maintenu le dispositif, nous avons la conviction qu’ils sont  toujours au Niger. Ils ont tenté d’aller vers le Mali mais ils n’ont pas pu le faire encore, nous continuons les recherches. Je prends cet engagement. Nous souhaitons que cela se passe dans les meilleures conditions . Tous les otages sont en vies y compris le tchadien qui a été blessé, je peux vous l’assurer. Nous ferons tout pour les libérer, nous avons pris toutes les dispositions et mobiliser les moyens y compris aérien. C’est une question de sécurité qui exige des confidentialités et je ne peux pas vous en dire plus. »